La réalité virtuelle, un marché à plus de 5 Milliards de dollars en 2018 ?

Vice-président de Facebook, Chris Cox est un proche de Mark Zuckerberg. Arrivé dans le réseau social en 2005, il chapeaute le développement des produits. C’est-à-dire, entre autres, le casque de réalité augmentée Oculus Rift, que Facebook s’est offert l’an dernier. Une vraie révolution ? Le marché de la réalité virtuelle, évalué par l’institut KZero à plus de 5 milliards de dollars en 2018, est en tout cas très disputé : de Sony avec son projet Morpheus à HTC avec son masque Vine, en passant par Samsung, Microsoft, Carl Zeiss, ou encore Google, via son casque Cardboard, et des vidéos YouTube à 360 degrés. Le même type de vidéos que veut mettre en avant Facebook sur son fil d’actualité, en attendant sa messagerie instantanée Messenger, qu’il souhaite rendre de plus en plus expressive. Interview.

Le Point.fr : Sur un des stands de F8 (la conférence dédiée aux développeurs), on pouvait voir un clin d’oeil à la téléportation et, sur un autre, un assemblage de six GoPro, capable de filmer à 360 degrés. Quelles sont les tendances de la communication à venir ?

Chris Cox : Nous allons vers de plus en plus de réalité virtuelle, les expériences immersives ou encore le partage d’émotions, comme en ce moment via notre messagerie instantanée Messenger que nous voulons rendre de plus en plus expressive. Il y a peu de temps, je suis allé voir mon ancien professeur d’histoire à Stanford, aujourd’hui âgé de 75 ans, je lui ai fait essayer le casque Oculus Rift. Il n’en revenait pas. Il m’a expliqué que c’était comme cela qu’il fallait enseigner l’histoire de la période gallo-romaine à la révolution américaine, ou encore la géographie : on pourrait changer d’époque ou encore passer d’un pays à l’autre en un instant… Imaginez, vous êtes en plein centre-ville, puis vous chaussez les lunettes : en une seconde, vous vous retrouvez dans la jungle au temps du jurassique. Vous vous retournez et, grâce aux Oculus, vous voyez à quoi ressemblait un dinosaure de près. D’ailleurs, cela ne trompe pas, de plus en plus de metteurs en scène planchent sur des formats compatibles avec l’Oculus Rift.

Mais l’apparence de l’Oculus Rift va-t-elle changer? Car, pour l’instant, on ne peut la chausser longtemps debout de peur de trébucher. Et encore moins dehors, car nous n’avons pas conscience des dangers, de la circulation, par exemple…

Oui, la forme des Oculus Rift est amenée à changer. Regardez les smartphones, ou encore les télévisions, ils ne cessent de s’affiner. Alors, oui, la forme d’Oculus Rift va évoluer et il est tout à fait possible qu’un jour elles prennent la forme de… lentilles, ce qui permettrait d’intégrer des données réelles dans le virtuel, et de ne plus être coupés du monde qui nous entoure.

À partir de quand ? Le futuriste Ray Kurzweil prédit une explosion de la réalité virtuelle d’ici à 2019…

Difficile à dire, mais cela peut aller beaucoup plus vite que prévu. En tout cas, cela donnerait raison à l’auteur de science-fiction Vernor Vinge : dans Rainbows End, les héros changent d’environnement en un claquement de doigts.

source : Chris Cox : « Un jour, Oculus Rift prendra la forme de vos lentilles » – Le Point

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *