Pénétrez dans l’oeuvre de René Magritte grâce à la réalité virtuelle

L’artiste numérique Ali Eslami rend hommage à l’oeuvre de René Magritte en recréant plusieurs de ses tableaux célèbres sous la forme d’une ballade virtuelle aux accents de réalité augmentée.

Bien qu’il nous ait quitté depuis presque un demi-siècle (le 15 août 1967) pour être plus précis, René Magritte reste encore un artiste formidablement contemporain. Son travail absurde et surréaliste sur les perspectives, les reliefs et les jeux de plans et d’échelles en ont fait l’un des peintres les plus influents du siècle dernier, dont les obsessions formelles ont engendré nombre de disciples, du pop art aux œuvres de John Baldessari entre autres.

Le goût de Magritte pour la distorsion du réel en fait un artiste qui inspire également beaucoup l’art numérique et vidéo, de par le flot d’images et de représentations que ces tableaux parviennent à susciter. Une stimulation de l’imaginaire qui conduit l’artiste

À l’aide du moteur de jeu Unreal Engine 4 (désormais gratuit et utilisé dans le développement de jeux comme Dead Island 2, Daylight ou les prochains Tekken 7 et Street Fighter V) et du logiciel Cinema 4D, Eslami a créé la démo de ce qui pourrait devenir une galerie interactive mettant en scène cinq tableaux de Magritte : La chambre d’écoute, La réponse imprévue, Le domaine d’Arnheim, L’appel des cimes et Le soir qui tombe. En jouant sur les lumières naturelles des fenêtres/tableaux de la pièce ou les interrupteurs, la galerie fait voir les toiles du peintre sous tous leurs aspects, et en magnifie les expérimentations graphiques.

Pour l’heure, seule une démo vidéo du projet existe, mais celui-ci pourrait également se concrétiser sous la forme d’une application interactive, pour pousser encore plus loin l’exploration de toutes les ressources qu’offre l’art de Magritte.

source : Des tableaux de Magritte revisités par la réalité virtuelle

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *