MWC 2015 – Test du nouveau Samsung Gear VR pour Galaxy S6

 

Dans un espace réservé à la presse, il était possible d’essayer le nouveau Gear VR, le casque de réalité virtuelle destiné aux Galayx S6 et Galaxy S6 Edge. Comment expliquer un prix situé aux alentours des 200 euros face aux casques complets.

Première constatation qui s’impose, le casque porte le même nom que le modèle précédent présenté à l’IFA en septembre dernier. Un choix qui n’est pas vraiment dû au hasard et pour cause : la seule différence qui sépare les deux modèles se situe au niveau de la forme du réceptacle du smartphone.

Alors que la première version était faite pour accueillir un Galaxy Note 4, ce nouveau modèle est uniquement destiné aux Galaxy S6 et Galaxy S6 Edge. Eh oui, les amateurs de réalité virtuelle qui se sont rués sur le premier casque Gear VR devront repasser à la caisse lorsqu’ils feront l’acquisition d’un Galaxy S6 ou S6 Edge. Mais revenons-en au casque.

Contrairement aux casques compatibles (comme l’Homido, par exemple), ou au Cardboard de Google (casque en carton vendu par certains sites chinois à trois euros), le Gear VR présente un avantage qui fait toute la différence : il s’agit d’un casque actif !

Dans le slot du casque, le Galaxy S6 doit être branché via une prise USB. Outre la gestion des contrôles sur le côté du dispositif, cette connectique sert surtout à transférer les informations provenant des capteurs de mouvements qui se trouvent à l’intérieur du casque.

Connecteur USB

Connecteur USB du casque

Et oui, si le smartphone est bien équipé d’accéléromètres, ces derniers sont bien moins précis que l’accéléromètre, le gyroscope et la boussole numérique intégrés au casque. Grâce au dispositif de positionnement inclus au sein du Gear VR, le temps de latence est quasi inexistant, même lorsqu’on bouge la tête très rapidement. Dans la pratique, on évite ainsi le phénomène de nausées qui intervient avec n’importe quel casque « compatible » passif (Homido, Zeiss VR One, Cardboard, etc.).

Guillaume se frotte au Gear VR

Guillaume se frotte au Gear VR

De plus, le choix technique de l’USB est payant rapport à une connexion Bluetooth avec le téléphone. Cela évite de doter l’appareil d’une batterie interne (il est alimenté par le téléphone), et limite le temps de latence au maximum. Rappelons également que le casque est conçu en association avec Oculus… une certification qui fait clairement ses preuves dans le cas du Gear VR.

Concernant les démonstrations techniques, ces dernières prenaient trois formes classées ici de la plus standard à la plus impressionnante :

  • Photo à 360 degrés
  • Vidéo à 360 degrés
  • Jeu en 3D (principalement des shoots).

source : MWC 2015 – Gear VR en vidéo : on a test le casque de ralité virtuelle du Galaxy S6 !

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *