Objets connectés – Tag Heuer s’associe à Google et Intel pour créer sa montre connectée

Épaulé par Google et Intel Corp, l’horloger suisse va, lui aussi, produire une montre connectée. Mais Tag Heuer veut rester sur le segment du luxe. Son modèle, présenté en septembre prochain, devrait rappeler la Carrera, produit phare de la marque.

Ce sera une concurrente de plus pour l’Apple Watch, présentée début mars. La future montre connectée de Tag Heuer a été dévoilée ce jeudi au Baselworld, le salon mondial de l’horlogerie et de la bijouterie. L’horloger suisse, détenu par LVMH, avait déjà annoncé travailler sur le sujet en septembre. Mais cette fois-ci, il annonce avoir fait appel à Google et au fabricant de semi-conducteurs Intel Corp pour lancer, cet automne, sa propre version de la « montre intelligente ».

« Scellons ce partenariat… avec du fromage suisse ! », s’est exclamé Jean-Claude Biver, PDG de Tag Heuer, lors de la présentation du projet de montre connectée.

Apparence traditionnelle mais intérieur digital

D’extérieur : une montre traditionnelle. À l’inverse des montres d’Apple, « la notre n’aura jamais l’air d’un téléphone », assure Jean-Claude Biver, président de la division montres de LVMH et PDG de Tag Heuer. Interrogé par Reuters, il insiste : « Les gens auront l’impression qu’ils portent une montre normale », la version digitale du modèle Black Carrera de Tag Heuer, avance même le média.

Mais à l’intérieur, l’horloger promet les mêmes fonctionnalités que les montres connectées de son grand concurrent : géolocalisation, mesure des distances parcourues, altitude… Le tout accessible à partir du système d’exploitation Android – iOs étant l’apanage d’Apple.

Diversification dans le digital

En somme, Tag Heuer veut créer « un produit de luxe », mais à la fois « connecté à la vie quotidienne de son utilisateur », rapporte le communiqué du groupe. Un tournant pour Jean-Claude Biver, longtemps resté hostile aux montres connectées. Ce n’est pourtant pas la première fois que son groupe fait un pas vers les « smartwatch ».

En 2013, l’horloger s’est associé avec Oracle pour produire l’Aquaracer 72, une montre spécialement conçue pour les marins de la compétition de voile America’s Cup. Sa particularité : afficher en temps réel des données nécessaires à la navigation. Cinq ans plus tôt, Tag Heuer s’est même lancé dans la production de smartphones baptisés Meridiist.

Surf sur la vague des montres connectées

Aujourd’hui, Tag Heuer est donc mature pour produire de véritables montres connectées, dotées de toute la technologie de la Silicon Valley. Et l’Apple Watch est plutôt de bonne augure pour Jean-Claude Biver, qui espère qu’elle habituera les jeunes à porter des montres. Ainsi, « ils voudront peut-être s’acheter une vraie montre plus tard », confie-t-il à Reuters. Et alors, Tag Heuer sera là pour profiter du marché.

Pourtant, la marque de LVMH n’est pas la seule à surfer sur la vague. Le directeur exécutif de Swatch Group, Nick Hayek, estime que l’apparition des montres connectées profitera à tous. Et d’annoncer, lors de la présentation de résultats annuels du groupe, une technologie de paiement sans contact intégrée à certains modèles de montres Tissot puis Omega.

source : Tag Heuer veut rattraper Apple dans les montres connectés

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *