Dans la tête d’un schizophrène grâce à la réalité virtuelle !

Avez-vous déjà imaginé ce que pouvait ressentir un schizophrène ? Comment pouvait se modeler son quotidien face à toutes ses angoisses ? Il est désormais possible de tenter l’expérience, évidemment grâce à la réalité virtuelle.

A la base, le projet Mindscape a été créé pour une société pharmaceutique qui avait effectivement l’intention de montrer un aperçu de ce que pouvaient vivre certains patients schizophrènes.

Ce type d’expérience n’a pourtant rien d’inédit : des chercheurs comme Timothy Leary ont utilisé le LSD alors qu’il était encore légal, afin de s’auto-induire une psychose temporaire. Des protocoles audio ont également été mis en place dans le but de reproduire certains syndromes et ainsi mieux comprendre ce trouble psychique. Mais aujourd’hui, la recherche passe à la vitesse supérieure avec une démonstration totalement immersive.

Pour ce faire, nos scientifiques ont utilisé l’Oculus Rift, avec un programme simulant un entretien d’embauche à venir, situé en haut d’une tour. L’utilisateur doit alors prendre une ascenseur pour gravir les 10 étages qui le sépare de l’entrevue, et il n’est évidemment pas seul…

« Des voix ont commencé à chuchoter, mes pensées dérivaient, et des visages me regardaient avec colère et déception. […] Je me suis senti mal à l’aise »

Mindscape n’a pas été conçu pour diagnostiquer ou aider à traiter les symptômes de la schizophrénie, mais plutôt pour éduquer les gens. Et ce n’est pas un luxe au regard des soucis quotidien qu’implique ce mal. La réalité virtuelle va désormais bien au-delà du simple divertissement…

« Les symptômes les plus fréquents en sont une altération du processus sensoriel (hallucination) et du fonctionnement de la pensée (idées de référence, délire). La personne atteinte de schizophrénie entend des voix qui la critiquent, commentent ses actions ou perçoit des objets, des entités et réalité absents. Elle accorde à des éléments de l’environnement des significations excentriques ou croit qu’ils ciblent sa personne, en dehors de tous liens logiques. Typiquement, la personne schizophrène a l’impression d’être contrôlée par une force extérieure, de ne plus être maître de sa pensée ou d’être la cible d’un complot à la finalité mal circonscrite. » – Wikipedia

source : Dans la tête d’un schizophrène grâce à la réalité virtuelle !

 

 

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *